Barzoï : Portée prévue

Information sur la future portée prévue

bouton réserver

Une portée de Barzoï, ma 2ème portée en tant qu’éleveur éthique de cette race, est prévue au printemps 2023.

Le mariage aura lieu en février-mars 2023.

La future maman est de couleur “argentée” (silver).

Les chiots seront probablements gris, silver, noir, blanc avec taches grises/noires.

Réservations possibles.

Notes importantes au sujet du Barzoï

Le Barzoï n’est pas une race rare. Il y a actuellement au moins 6 éleveurs au Québec. Malheureusement, certains sont peu ou pas recommandables. N’écoutez pas les beaux parleurs et faites vos devoirs en posant les bonnes questions.

Vous devriez sérieusement vous méfier si :

  • l’éleveur annonce ses chiots sur kijiji ou d’autres sites de vente
  • l’éleveur écoule/vends ses chiots dans les salons animaliers et expositions
  • l’éleveur produit plus que 2 portées par année de cette grande race
    (le Barzoï n’est pas une race en demande, c’est une race peu populaire)
  • l’éleveur refuse de vous donner les copies des tests génétiques des parents pour les maladies cardiaques et oculaires. Ces certificats vont inclure le nom enregistré du chien, son numéro d’enregistrement au Club Canin Canadien, sa date de naissance, ainsi que son identifiant (tatouage ou micropuce) officiel
    *Embark test uniquement le DM et aucunement les yeux ou le coeur
  • l’éleveur ne vous donne pas le pedigree, c’est-à-dire l’arbre généalogique du futur chiot, afin de vous assurez que votre chiot n’est pas issus d’un mariage à grande consanguinité
    (père-fille, mère-fils, frère-soeur)
  • l’éleveur est incapable de vous donner les liens vers les études scientifiques dont il/elle vous parle, ou vous donne des liens vers des articles obsolètes
  • l’éleveur démontre peu d’éthique et de respect envers les autres, il/elle ne fait que critiquer les autres éleveurs en jouant la victime par jalousie, cupidité, frustration, etc
  • l’éleveur refuse de vous laisser le chiot à un âge adéquat
    (en se basant sur les données scientifiques en éthologie)
  • l’éleveur de cette grande race refuse d’attendre au minimum l’âge de 12 mois avant de stériliser, comme c’est recommandé pour toutes les grandes races
    (voir la page stérilisation)
    (voir également les nombreuses références publiées sur le groupe  Barzoï du Québec)